Involution

INVOLUTION

Involution, voici un mot peu commun et bien gardé à l’écart tant il peut nous amener à surplomber puis à retraverser nos heures les plus sombres.Et si involuer actait tout simplement notre transformation dans le sens d’une régression de cœur à cœur ? Une vue de l’esprit ou la seule obsession serait la lumière et l’amour au-delà même des simples représentations ?

Souffrance, déchirement, écœurement, comparaison, pouvoir, manipulation, consommation de masse, conditionnement sont autant de symptômes de ce à quoi nous destine l’évolution qui est en marche : brouillard d’illusions qui de toute évidence nous enfume et renforce le culte de l’unicité dans le seul but de nous éloigner inéluctablement de notre origine, de notre source.

Voici des millénaires que l’homme se dilue pour son évolution, qu’il s’enivre de lui-même. S’expandre coûte que coûte aux yeux du monde quitte à oblitérer sa propre intégrité et faire vœu d’allégeance à ce nouveau dieu des temps moderne appelé Ego.

Nos systèmes sont désormais archaïques parce qu’ils cristallisent ce que n’est pas la vie et nous emmènent, que nous le voulions ou pas, vers une involution collective catastrophique, inévitable, vers le repli sur soi, le déni, la peur de l’autre et de la différence : la non évolution.

Confronté au chaos, l’homme est pourtant capable du meilleur. Mais comment prétendre évoluer quand ce dernier, happé par l’agitation du monde moderne, n’est plus qu’un avatar de sa propre individualité et incapable de la revendiquer. Il est tout-à-fait inenvisageable d’aider son prochain alors que l’on est soi-même sous assistance.

A l’heure ou, comme un soleil prêt à exploser, le pouvoir des égos aveugle l’humanité, il est peut-être temps de faire le chemin inverse et de rejoindre notre abri.La levée actuelle des voiles mais aussi l’émergence de la conscience de demain, nous offre sur un plateau l’opportunité d’involuer individuellement. Alors hissons les voiles et revenons à la source essentielle : la connaissance de soi.

– Et si involuer était l’idée de construire notre toute prochaine évolution ?- Et si involuer était le pôle positif ?- Et si le temps était venu de lever le voile sur ce mot plein d’audace et de courage ?

Un mot qu’il convient de considérer avec toute la noblesse qui le caractérise. Mécanisme de dissolution des égos et d’installation de la conscience dans notre cœur.Voilà une condition intéressante et non violente à notre propre évolution. Car tenons nous le pour dit, il est impossible d’évoluer de manière congruente sans prendre le temps de redescendre au plus profond de son âme, d’aller côtoyer l’ombre de l’ombre et ainsi révéler ce qui depuis des temps anciens est resté enfouie, délaissé, considéré comme quelque chose de honteux, d’inadapté, d’incohérent et de dangereux pour notre civilisation en « évolution ».

L’amour de soi et la lumière en soi feraient-ils peur à ce point ?Un effondrement salutaire de ce qui est éphémère versus la résurgence de ce qui est éternel. Plus aucune servitude, plus aucune limite : oser s’aventurer là où l’eau claire se transforme en vase gluante et oser regarder en dessous de ce que l’on a laissé se déposer. Ici repose notre diamant qui est de toute éternité.

Ainsi, il n’est plus beau cadeau que de s’offrir ce temps de repli sur soi. Telle une braise ardente recouverte de cendres, redonner sens à la vie. Juste souffler dessus, juste nourrir puis laisser vivre à nouveau. Juste se réaliser Soi.Rumi disait « Je suis arrivé dans le désert où l’amour apparait ». Ne pas avoir peur du désert voilà ce que pourrait signifier involuer…L’énergie du cœur est divine. Transcendons l’action quotidienne et changeons d’énergie en choisissant d’agir avec Amour.

La lumière accompagne la pensée qui elle-même naît de la conscience. Il est bien entendu que l’action individuelle contribue à une action collective authentique faisant du cœur le lien entre l’homme et la terre. Involuer c’est peut être tout simplement progresser.

Ainsi, de notre capacité à tourner notre conscience et nos pensées sur la permanence de la lumière en nous, découlera notre capacité plus ou moins grande à vivre ce changement. Nous avons pour allié notre libre arbitre. La liberté de choix pour ce qui semble être notre vérité.Et vous quelle est votre vérité ?

Nicolas. G

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *